La mutuelle d'entreprise

La mutuelle est un élément essentiel de la qualité de vie. La négociation de la participation du CEA (qui diminue ainsi très fortement celle du salarié), l’évolution du suivi des dispositifs, la façon de coller au mieux aux nouveaux traitements : tout cela dépend de l’implication de vos élus à tous les niveaux de la négociation.

Créez votre espace personnel
sur le site de Malakoff Humanis

Sylvie Prévost

représentante UNSA SPAEN au conseil d'administration et commission sociale HUMANIS

Tel : 06 88 13 37 05

La mutuelle en bref...

LE FINANCEMENT DE LA MUTUELLE

La cotisation au régime de base est assurée par le CEA et le salarié.
Le Comité Central des Activités Sociales (CCAS) reçoit une dotation du CEA qui représente 1,90 % de la masse salariale du CEA et qui permet de couvrir un peu plus de 75 % de la cotisation de la mutuelle. Cette contribution patronale est imposable.
La quote part restante (un peu moins de 25 %) est à la charge des salariés. Ainsi, 20,50 euros sont prélevés sur votre salaire mensuel.

QUI EN BENEFICIE ?

  • Les salariés (en CDI ou CDD) sont obligatoirement affiliés à la mutuelle par le CEA
  • Certains membres de votre famille, sans participation financière supplémentaire (ex : enfants de moins de 26 ans, conjoint ou concubin dont le revenu imposable est inférieur ou égal à 8 fois le SMIC brut mensuel)
  • Si vous quittez le CEA et que vous percevez l’allocation chômage, vous pouvez continuer de bénéficier de la mutuelle du CEA à titre gratuit au titre de la portabilité et ce dans la limite de un an
  • Si vous êtes retraité du CEA et que vous en faites la demande à la mutuelle