Egalité pro : quotas mais pas que…

Depuis plusieurs décennies, les politiques publiques ont permis de faire avancer l’égalité professionnelle. Le principal outil utilisé est l’instauration de quotas, un outil simple à mettre en place et à suivre. Dans sa version la plus contraignante, le quota interdit les listes électorales (y compris pour les élections professionnelles) qui ne respectent pas l’alternance homme – femme.

Force est de constater que cette politique des quotas a eu son effet, puisque la situation des femmes s’est améliorée…un peu. Les quotas sont aussi passés par le CEA. Les statistiques au fil des années, montrent une diminution de l’écart des salaires entre les hommes et les femmes, plus de femmes à des postes d’encadrement, …

Mais du chemin reste à faire et ce chemin-là ne sera pas réalisé avec l’instauration de quotas. Par définition, le quota est une simple proportion numérique et il n’est porteur d’aucune exigence envers les personnes qui en bénéficient. Si l’on prend l’exemple de l’instauration de quotas de femmes dans les postes à responsabilité, rien n’indique dans le dispositif que les femmes en question devraient favoriser les femmes que ce soit pour le recrutement ou les avancements par exemple.

Le quota permet d’augmenter la part des femmes mécaniquement. Mais il est porteur d’une vision arithmétique de l’inégalité qui peut donner l’impression que la question serait réglée dès lors que 50 % de femmes sont présentes. Or, quand bien même cette parité numérique est réalisée, la question de l’inégalité n’est pas résolue, y compris pour les 50 % de femmes présentes. Il ne faut pas voir le quota comme une solution miracle mais plutôt comme un outil dont les effets symboliques sont, certes, potentiellement forts.

Dans le domaine professionnel, il est indispensable d’aller au-delà des quotas, et il faut s’intéresser à d’autres aspects des inégalités : la manière dont le travail est organisé, comment on concilie la vie professionnelle et personnelle, les formes de harcèlement, la façon dont on détermine la progression dans la carrière, etc.

C’est sur ces sujets que le dialogue social prend toute sa place et que l’UNSA SPAEN est à vos côtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *