Flash Info 21 janvier 2021

Les négociations sur le prochain accord « complémentaire santé » ou Mutuelle ont avancé avec 3 réunions depuis début janvier. Voici les orientation à retenir (ces éléments peuvent évoluer tant que l’accord n’est pas finalisé) :

  • La négociation ne porte que sur le contrat de base (les options en sont exclues car elles sont proposées aux bénéficiaires directement par l’organisme retenu)
  • Le subvention totale du CEA restera à 1,9 % de la masse salariale (actuellement de l’ordre de 19,5 M€). Cette subvention est en priorité destinée aux actifs.
  • On s’oriente vers 2 contrats : un contrat des « actifs » (personnes ayant un lien via un contrat de travail avec le CEA) et leurs ayants droits et un contrat des « retraités » (personnes n’ayant plus de lien via un contrat de travail avec le CEA) et leurs ayant droits
  • Pour le contrat des actifs, la structure de cotisation serait la même que celle existante actuellement : structure famille avec condition de ressources pour le conjoint et les enfants majeurs (âge limite des enfants non encore discuté). La possibilité de ne plus avoir de condition de ressources est à l’étude
  • Pour le contrat des retraités, plusieurs options sont encore sur la table : par ex : option 1 = isolé / duo / famille; option 2 = ancien salarié / conjoint…
  • Concernant les garanties : l’objectif est d’améliorer les garanties par rapport au contrat existant (intégration de l’option 1 ou un peu plus ?). Une formule avec des garanties spécifiques pour les retraités sera peut être proposée
  • Pour les actifs, la quote part du CEA dans la cotisation totale devrait être de 80 %, 20 % restant à la charge des salariés
  • Pour les actifs, le montant payé en 2022 sur la feuille de paye, ne devrait pas être supérieur au montant payé en 2021 soit 20,5 €
  • Pour les retraités, le CEA pourrait participer à une petite partie de leur cotisation. Le montant n’est pas encore fixé et il dépendra des améliorations de garanties retenues
  • Le montant de la cotisation totale des retraités ne sera plus identique à celui des actifs