L’indice UNSA du moral des salariés reste faible mais stable par rapport au mois de mai à 5,5 / 10.
Les agents publics et les femmes, comme les mois précédents, ont un moral plus bas que l’ensemble des travailleurs.

Pour autant, les questions spécifiques, ce mois-ci, sur le sujet lié à la santé au travail montrent une appréciation très négative, par l’ensemble des salariés, de leur qualité de vie et des conditions de travail.
Ainsi, 53 % de salariés considèrent que le travail n’est pas la santé.
69 % d’entre eux sont inquiets ou très inquiets concernant les effets du travail sur leur santé.

Les employeurs ont une part importante de responsabilité dans cette dégradation :

68 % des salariés considèrent que les risques psychosociaux ne sont pas suffisamment pris en compte ; et seulement 41 % pensent que leur employeur met en place des actions de prévention suffisantes.

Véritable défi pour les employeurs, prendre en compte la santé des travailleurs est indispensable, surtout avec le recul de l’âge de départ à la retraite.

Les résultats complets sont ici :