Ce jour, le Congrès a voté très largement l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution. L’UNSA s’en réjouit vivement.
La France devient, ainsi, le premier pays à inscrire explicitement l’interruption volontaire de grossesse dans son texte fondateur.
L’UNSA le revendiquait depuis longtemps pour protéger le droit à l’avortement.

De plus, l’UNSA revendique, avec la Confédération européenne des syndicats, l’inscription de ce droit dans la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Plusieurs pays européens régressent et cessent de garantir l’effectivité du droit à l’avortement.
L’UNSA continue et continuera à se mobiliser pour le droit des femmes à disposer librement de leur corps.