Journal Officiel.

Notre sélection,

Peu de choses pour l’UNSA au J.O.

° MODALITES D’ACCES, DE PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES ET DES COUPLES

Arrêté du 18 juin 2024 modifiant l’arrêté du 1er juin 2015 déterminant les recommandations de bonnes pratiques relatives aux modalités d’accès, de prise en charge des femmes enceintes et des couples, d’organisation et de fonctionnement des centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal en matière de diagnostic prénatal et de diagnostic préimplantatoire

Jusqu’à la loi n° 2021-1018 du 2 août 2021 relative à la bioéthique, les centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal (CPDPN) étaient juridiquement rattachés au champ et à la définition du diagnostic prénatal.

Ce cadre restrictif n’était plus adapté à la réalité des pratiques. Il renvoyait, en outre, à une « affection d’une particulière gravité » faisant ainsi un lien direct avec les critères requis pour une interruption volontaire de grossesse pour raison médicale (IMG). Or, si l’évaluation de ces critères relève des prérogatives des CPDPN, elle ne représente pas l’essentiel de leurs pratiques.

La loi du 2 août 2021 a consacré la médecine fœtale et pris en compte les développements importants qui ont concerné le domaine prénatal avec la limitation de son caractère invasif, l’amélioration de la précision du diagnostic posé, le développement des possibilités de soins et de prise en charge du fœtus ou de l’enfant à sa naissance.

Ces progrès ont été notamment permis par la haute précision des examens d’imagerie qui permettent au praticien de surveiller l’évolution des pathologies de manière non invasive, par l’essor de l’endoscopie et de la chirurgie mini-invasive, par le développement de techniques permettant d’intervenir et de traiter le fœtus in utero. Elle ainsi mis en exergue l’objectif premier des CPDPN qui est de réduire la mortalité et la morbidité périnatales, les handicaps d’origine périnatale ainsi que la morbidité et la mortalité maternelles. Ci-joint.

° PUBLICATIONS AU SENAT

Proposition de loi n° 659 constitutionnelle présentée par Mme Valérie BOYER, visant à prohiber toute convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d’autrui : ce titre constituant aussi l’article unique de la loi proposée.

° DANS L’ACTUALITÉ…

QUOTAS D’EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE : Décret n° 2024-546 du 14 juin 2024 relatif au système d’échange de quotas d’émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne (rectificatif).
Abandon de la faculté pour les Préfets de communiquer électroniquement les documents.
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf… COMITES SOCIAUX D’ADMINISTRATION DU MINISTERE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET DE LA COHESION DES TERRITOIRES ET AU MINISTERE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE :

– Arrêté du 19 juin 2024 pris pour l’application au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires et au ministère de la transition énergétique du deuxième alinéa de l’article 95 du décret n° 2020-1427 du 20 novembre 2020 relatif aux comités sociaux d’administration dans les administrations et les établissements publics de l’État.

Les représentants du personnel, titulaires et suppléants, membres des formations spécialisées en matière de santé, de sécurité et de conditions de travail ou, lorsqu’il n’en n’existe pas, membres des comités sociaux d’administration bénéficient, pour l’exercice de leurs missions mentionnées au chapitre II du titre III, d’un contingent annuel d’autorisations d’absence fixé en jours par arrêté conjoint du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget, proportionnellement aux effectifs couverts par ces instances et à leurs compétences.

Ce contingent annuel d’autorisations d’absence peut être majoré pour tenir compte de critères géographiques ou de risques professionnels particuliers. La liste des formations spécialisées ou, lorsqu’il n’en existe pas, des comités sociaux d’administration qui bénéficient de cette majoration est fixée par arrêté conjoint du ou des ministres concernés et du ministre chargé de la fonction publique.

Ce contingent annuel d’autorisations d’absence est utilisé sous forme d’autorisations d’absence d’une demi-journée minimum qui peuvent être programmées. L’autorisation d’absence utilisée au titre de ce contingent annuel est accordée sous réserve des nécessités du service.

Un arrêté du ou des ministres concernés peut déterminer un barème de conversion du contingent annuel d’autorisations d’absence en heures pour tenir compte des conditions d’exercice particulières des fonctions de certains membres des formations spécialisées ou, lorsqu’il n’existe pas de formation spécialisée, des comités sociaux d’administration.

Cet arrêté peut également prévoir la possibilité pour chaque membre de renoncer à tout ou partie du contingent d’autorisations d’absence dont il bénéficie au profit d’un autre membre ayant épuisé son contingent de temps en cours d’année.
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf…

https://www.legifrance.gouv.fr/loda…

Retrouvez tous les jours, avant 9 heures, 7 jours sur 7, les principaux textes du J.O. du jour, qui intéressent l’UNSA, Public/Secteur Privé, ses fédérations et syndicats autonomes, les négociateurs de branches et des secteurs professionnels, les délégués syndicaux, les comités sociaux et économiques et tous les adhérents UNSA…

Mais encore, une déclinaison « transition écologique » de ce même Journal officiel avec les textes du jour en lien avec l’environnement, la biodiversité, l’état du climat…

https://nuage.unsa.org/index.php/s/DyH9XprmGsnyk2Z

Auteur, Pôle Service Juridique, Secteur Juridique National UNSA,

Pour toute question, juridique@unsa.org

« L’intégral » du Journal Officiel,
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/jo/2024/06/22/0146

Newsletter de la Fonction Publique, avec l’UNSA Fonction Publique
https://www.unsa-fp.org/
Pour les salariés des très petites entreprises : https://tpe.unsa.org/ et tpe@unsa.org